Premières lignes·Rendez-vous lecture

Premières lignes # 84 – La fille cachée, de Lisa Gardner

Hello tout le monde,

Aujourd’hui, c’est dimanche, le jour de notre rendez-vous hebdomadaire « Premières lignes », qui a été initié par Ma Lecturothèque. J’ai choisi de vous présenter l’incipit d’un thriller qui semble prometteur. Il s’agit de « La fille cachée » de Lisa Gardner.

Prologue

Septembre 1977

Huntsville, Texas

A 6 heures du matin, les portes du quartier de haute sécurité du pénitencier de Huntsville furent solidement bouclées.

A l’extérieur, derrière les murs de brique rouge, des contestataires se massaient déjà pour protester contre la première exécution capitale ordonnée au Texas depuis treize ans. Sur les pancartes brandies par les manifestants, on lisait des slogans du type : « Halte à la barbarie », « Tu ne tueras point », « Justice, oui, expéditive, non ! » .

Non loin de là, une foule tout aussi compacte faisait entendre l’opinion contraire : « La chaise pour Russel Holmes », « Grillez-le ! », « Pas de pitié pour les tueurs d’enfants » . Dans la cellule des condamnés à mort où on l’avait transféré la veille au soir, Russell Lee Holmes cherchait une position plus confortable sur sa paillasse. Les yeux bleus, le visage émacié, le dos voûté, il ne prêtait aucune attention aux manifestants, de quelque camp qu’ils fussent. Après avoir chiqué du tabac et bu des boissons gazeuses durant trente ans, ses dents étaient tachées, rongées par le sucre et à moitié pourries. Souvent, il s’amusait à les curer avec l’ongle de son pouce. Certes, ce n’était pas un homme brillant, ni agréable à fréquenter, mais il demeurait généralement calme ou, pour mieux dire, impassible. En regardant ses petites mains fines et osseuses, on oubliait parfois les horreurs qu’elles avaient commises.

En janvier, lorsque l’Utah mit fin au moratoire sur la peine capitale et qu’un juge eut envoyé Gilmore devant le peloton d’exécution, personne ne doutait que le Texas allait suivre l’exemple et se lancer à nouveau dans l’industrie de la mort. Personne ne doutait non plus que Russell Lee Holmes serait le premier à y passer.

Quand le juge lui avait demandé ce qu’il désirait déclarer pour justifier l’enlèvement, la torture et le meurtre de six enfants en bas âge, Holmes avait répondu : « Pour parler net, monsieur le juge, rien ne me plairait plus que d’en zigouiller un autre » .

Et vous, avez-vous lu ce thriller ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Si non, vous tente-t-il ?

Bon dimanche à vous, et à très vite !

K.

2 commentaires sur “Premières lignes # 84 – La fille cachée, de Lisa Gardner

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s